Graignes

×FAITS HISTORIQUES

Le massacre de Graignes
Au sud de Carentan, Graignes, abrite depuis le 6 juin 1944 près de 150 parachutistes américains de la 82e et de la 101e Airborne, largués dans la nuit par erreur dans ce secteur. Depuis quatre jours ils sont cachés et pris en charge par la population du village. Le 10 juin, une première attaque allemande pour tenter de déloger les soldats américains a été repoussée. Le lendemain matin, alors que la messe est en train d’être célébrée dans l’église de la commune, l’assaut contre le village est donné par des éléments de la 17e division SS, appuyés par un important renfort d’artillerie. Le village est cerné. Certains Américains réussissent à prendre la fuite en s’échappant à travers les marais en direction de Carentan, d’autres sont pris au piège et contraints à la reddition après avoir livré une résistance acharnée toute la journée. Plus de 100 parachutistes sont mis hors de combat. Dans la soirée, après le repli américain, les Allemands se livrent à une série de massacres envers leurs prisonniers : 7 parachutistes blessés appartenant au 507e régiment sont exécutés. En représailles à l’aide apportée aux Alliés, les Allemands fusilleront le lendemain quatre habitants dont le curé de la paroisse.

+GALERIE PHOTOS